4. La « touche 'Resort' »

Iwata :

Maintenant, j'aimerais que nous reparlions du jeu précédent. Wii Sports est le premier jeu au monde en termes d'exemplaires vendus. Étant donné qu'il était fourni avec la console Wii en dehors du Japon, je ne suis pas sûr qu'on puisse l'appeler le « n°1 mondial », mais il a tout de même dépassé le record détenu par Super Mario Bros. depuis 20 ans. Réaliser la suite d'un jeu ayant rencontré un tel succès doit être beaucoup plus difficile que de développer un jeu entièrement nouveau. Comment avez-vous abordé ce défi angoissant et quels étaient les problèmes qui vous venaient à l'esprit ?

Yamashita :

Le jeu précédent était tout simplement énorme, impressionnant...

Iwata :

... Mais c'est vous qui l'aviez développé après tout !

Yamashita :

Oui, c'est vrai. (rires)

Tous :

(rires)

Yamashita :

Avant la sortie de Wii Sports, nous ne savions absolument pas s'il marcherait bien, entre autres parce qu'il sortait en même temps que la console Wii. Je savais que nous avions réalisé un jeu amusant qui plairait aux joueurs, tout au moins à une partie d'entre eux. La réalité a dépassé nos prévisions les plus folles et, lorsqu'il s'est agi de travailler sur une suite, j'étais nerveux. De plus, tous les grands sports simples à modéliser...

Iwata Asks
Iwata :

... L’avaient déjà été ! (rires)

Yamashita :

Exactement, il n'en restait plus un ! (rires) Comme nous les avions tous utilisés dans le jeu précédent, toute l'équipe se disait : « Cela risque d'être très difficile ! »

Iwata :

Malgré tout, cela aurait été décevant que vous ne proposiez que des sports peu connus.

Yamashita :

Exactement. C'est d'ailleurs à ce moment-là que nous avons décidé de structurer le jeu autour de deux concepts bien distincts : les « activités » et les « sports ».

Iwata :

Les « activités » et les « sports » ?

Yamashita :

Les « activités » se rapportaient aux activités de loisirs proposées sur l'île, tandis que les « sports » sont dans la lignée du jeu précédent et offrent également des sports populaires tels que les sports de ballon. Nous avons décidé de réaliser ce nouveau jeu autour de ces deux concepts.

Iwata :

Le jeu n'aurait pas été très différent de Wii Sports si vous n'aviez eu recours qu'à un seul concept. Je suppose que c'est pour cette raison que vous avez décidé d'en ajouter un autre afin de structurer le jeu. Par pure curiosité, qui a eu l'idée d'utiliser le terme «resort » (station balnéaire) dans le titre du jeu ?

Shimamura :

Je crois me souvenir que c'était Miyamoto-san.

Yamashita :

Nous avions de nombreux titres possibles.

Miyamoto :

Nous avions pensé à «Wii Sports 2 - Resort », mais NoA (Nintendo Of America) nous a conseillé de faire plus simple avec « Wii Sports Resort ».

Yamashita :

Nous nous débarrassions ainsi du « 2 ».

Miyamoto :

Ce « 2 » n'était vraiment pas à sa place.

Iwata :

Mais pourquoi n'avez-vous pas voulu l'appeler « Wii Sports 2 » ?

Shimamura :

Wii Sports a eu un tel succès que si nous appelions la suite « Wii Sports 2 », nos clients auraient pu penser qu'il s'agissait plus ou moins de la même chose. Cette fois, le point le plus important est que le nouveau Wii MotionPlus permet de proposer de nouveaux types de jeux autrefois impossibles à réaliser. C'est pour cette raison que nous ne voulions pas l'appeler tout simplement « Wii Sports 2 ».

Iwata Asks
Yamashita :

Le style de jeu de ce type est également très différent du « Wii Sports » précédent.

Shimamura :

Dans le premier logo auquel nous avions pensé, « Wii Sports » était écrit en grandes lettres. « Resort » apparaissait dessous en lettres beaucoup plus petites. Miyamoto-san nous a alors dit : « Ce devrait être l'inverse ! »

Iwata :

Autrement dit, « Resort » ne devrait pas être simplement un sous-titre.

Shimamura :

Exactement, mais je l'avais toujours considéré comme un sous-titre. Nous avons donc placé « Resort » au centre du logo et la manière dont je concevais le projet a changé du tout au tout. Cela n'a pas été seulement le cas pour moi, mais aussi pour tous les autres.

Yamashita :

Nous avons alors réalisé que nous ne développions pas Wii Sports 2...

Shimamura :

Nous nous sommes rendu compte que nous réalisions un jeu se déroulant dans une station balnéaire.

Yamashita :

Ensuite, tout est allé bien mieux que ce soit sur le plan du design ou sur les différentes options du jeu...

Sato :

Nous disions parfois : « Ça, c’est la touche ‘Resort’ ! » (rires)

Shimamura :

Nous utilisions cette expression tout le temps, n'est-ce pas ? On disait par exemple : « Là, il manque la touche ‘Resort’ ! »

Iwata :

Cette expression de « touche ‘Resort’ » me rappelle l'équipe de développement de Zelda lorsqu'elle parlait de qualité « Zelda-esque ». (rires)

Shimamura :

Nous n'arrêtions pas d'utiliser cette phrase et nous nous demandions tout le temps ce que nous pourrions faire pour faire ressortir cette « touche ‘Resort’ ».

Yamashita :

Même si je ne suis jamais allé dans une station balnéaire…

Miyamoto :

C'est pour cette raison que j'ai proposé d'aller au lac Biwa (près de Kyoto) et de regarder les wakeboarders à l'œuvre.

Shimamura :

Il a également proposé de mettre des hibiscus dans le bureau.

Miyamoto :

Nous aurions pu tous porter des chemises hawaïennes ou mettre une banane pneumatique dans le bureau !

Iwata :

C'est ainsi que vous vouliez obtenir cette « touche ‘Resort’ » ?

Tous :

(rires)

Yamashita :

À la fin, nous n'avons pas eu d'autre choix que de demander à quelques personnes expérimentées étant allées dans une vraie station balnéaire de nous faire un compte-rendu.

Iwata :

Vous voulez dire des personnes s’étant rendues dans des îles tropicales ?

Yamashita :

Oui. Nous leur avons posé des questions telles que : « Comment c'est là-bas ? » ou « Jouent-ils au tennis de table dehors ? »

Tous :

(rires)

Iwata Asks
Yamashita :

Et ils nous répondaient : « Oui, je crois. »

Shimamura :

« Il me semble avoir vu des gens jouer au tennis de table dehors une fois. »

Miyamoto :

Si vous allez dans un onsen (station thermale japonaise), vous pouvez jouer au tennis de table !

Iwata :

Je ne suis pas sûr que ce soit judicieux de comparer un onsen et une station balnéaire sous les tropiques ! (rires)

Tous :

(rires)

Yamashita :

Toujours est-il que nous avons décidé qu'il serait possible de jouer au tennis de table dehors.

Iwata Asks

 

Shimamura :

La table est située près de la piscine. Vous sentez donc cette « touche ‘Resort’ ».

Yamashita :

C'était un peu plus difficile pour l'équipe travaillant sur le jeu de Sabre. Il lui manquait cette « touche ‘Resort’ ».

Shimamura :

Effectivement, personne ne va dans une station balnéaire pour se battre au sabre.

Miyamoto :

Ce n'est pas pour autant que vous n’auriez pas pu organiser des combats de sabre sur des bananes pneumatiques !

Tous :

(rires)