4. Le filtre fusion fait rire

Iwata :

Un des filtres de l’appareil photo de la Nintendo 3DS est le filtre fusion8, grâce auquel vous fusionnez votre visage et celui de la personne qui vous fait face. Comment avez-vous eu l’idée de ce filtre ? 8Filtre fusion : un des sept filtres de l’appareil photo Nintendo 3DS intégrés à la console Nintendo 3DS. Deux photos de visage sont prises simultanément, l’une avec l’appareil photo extérieur et l’autre avec l’appareil photo intérieur. Les deux visages sont ensuite fusionnés.

Akifusa :

L’appareil photo Nintendo 3DS a été développé en collaboration avec INTELLIGENT SYSTEMS CO., LTD.9 Nous avons tout d’abord réalisé des prototypes correspondant aux trois axes différents. Nous leur avons donc demandé de réaliser des expériences telles que substituer des visages, ou remplacer tous les visages par un seul, à l’image des sextuplés du manga Osomatsu-kun. 9INTELLIGENT SYSTEMS CO., LTD. : studio de développement à l’origine de logiciels pour Nintendo, dont les séries Fire Emblem et Paper Mario, et d’outils d’aide au développement pour plusieurs consoles. Le siège de cette société est situé à Kyoto.

Iwata :

Ainsi, tout a commencé lorsque vous vous demandiez comment mettre en œuvre la technologie de reconnaissance faciale.

Akifusa :

Oui. Ensuite, un autre axe consistait à réfléchir à un jeu doté d’une nouvelle structure utilisant en même temps les appareils photo intérieur et extérieur, plutôt que de prendre des photos en 3D.

Iwata :

En règle générale, même si un appareil dispose d’un appareil photo intérieur et d’un appareil photo extérieur, vous ne pouvez en utiliser qu’un à la fois. Je crois qu’il est très rare de pouvoir utiliser les deux en même temps.

Akifusa :

Tout à fait. À l’époque, la Nintendo DSi disposait du filtre ressemblance10 avec lequel deux personnes se mettaient l’un à côté de l’autre, prenaient une photo et s’amusaient en communiquant. Le troisième axe consistait intégrer une fonction qui favoriserait ce genre de communication. 10Filtre ressemblance : un des onze filtres de l’appareil photo Nintendo DSi intégré à la console Nintendo DSi. Vous photographiez deux personnes côte à côte et vous évaluez leur degré de ressemblance.

Iwata :

Autrement dit, vous avez réfléchi à plusieurs grands axes, puis vous avez demandé à INTELLIGENT SYSTEMS d’en poser les bases.

Akifusa :

C’est bien ça. Après quelque temps, nous avons obtenu les prototypes et ils correspondaient exactement à ce que nous cherchions. Ils nous ont donc servi de base pour le filtre fusion.

Iwata :

Le résultat est si surprenant qu’en voyant le résultat, vous ne pouvez pas vous empêcher d’éclater de rire.

Iwata Asks
Akifusa :

Selon moi, les gens choisissent leur coupe de cheveux et leur tenue en fonction de leur visage, mais avec le filtre fusion, votre visage est remplacé par celui de quelqu’un d’autre. L’impression est vraiment étrange et c’est très drôle. (rires)

Iwata :

Quand apparaît à l’écran quelque chose que vous n’avez pas l’habitude de voir, quelque chose d’extravagant, vous riez.

Akifusa :

Exactement. Lorsque vous vous rendez sur des sites touristiques, vous tombez parfois sur des silhouettes en bois, comme des ninjas par exemple.

Iwata :

Oui, ces silhouettes avec un trou au niveau du visage dans lequel vous passez la tête pour qu’on vous prenne en photo.

Akifusa :

L’idée est à peu près la même : l’autre personne est cette silhouette et le visage que vous mettez par-dessus va dans ce trou. Je crois que c’est légèrement différent de la méthode de synthèse habituelle.

Kawamoto :

Habituellement, la synthèse de visage se fait en utilisant les yeux d'une personne, le nez de l'autre, etc., mais c'est différent dans ce cas. Le filtre fusion met en avant le visage de la personne aux traits les plus marqués.

Mizuki :

Mmm... Donc, quand je fusionne mon visage avec celui de quelqu'un d'autre, je me retrouve tout le temps avec des photos de Mizuki-san.

Iwata :

Vous voulez dire que si vous vous prenez en photo avec l'appareil photo intérieur, vous obtenez une photo de Mizuki-san, et si vous vous prenez en photo avec l'appareil photo extérieur, vous obtenez encore une photo de Mizuki-san ? (rires)

Tous :

(rires)

Mizuki :

Comment ça se fait ?...

Iwata Asks
Iwata :

Parce que tout le monde sait que vous avez les traits marqués, Mizuki-san. (rires)

Mizuki :

Toujours est-il que cela reste amusant de regarder des photos prises avec le filtre fusion et de vous dire : « Vous savez quoi ? J'ai déjà vu ce type quelque part... »

Kawamoto :

Oh oui, je le connais. (rires)

Suzuki :

Je suis convaincu d'avoir rencontré ce type quelque part. (rires)

Iwata :

Très souvent, avec les photos fusionnées, le visage que vous obtenez ne pourrait appartenir à personne. D'ailleurs, si vous avez l'intention d'utiliser les appareils photo autrement à l'avenir, pensez-vous que vous pourriez nous en toucher un mot ?

Akifusa :

Bien sûr... Mais, Iwata-san, vous l’avez déjà... (rires)

Iwata :

Ah ! Je l'ai déjà dit ? (rires)

Akifusa :

Si je lis la première interview de la série Iwata demande portant sur la Nintendo 3DS et intitulée « Et c’est ainsi que la Nintendo 3DS vit le jour », vous aviez déjà parlé de développements liés à la vidéo et je m'étais dit : « C’est bon. Les spécifications sont là ! » (rires) Par exemple, il doit être possible d'en sauvegarder une grande quantité sur une carte SD. Mais maintenant que nous sommes capables de réaliser des images en 3D, c'est très drôle, et la grande capacité de stockage des cartes SD est vraiment utile.

Iwata :

Autrement dit, vous attendez avec impatience les prochaines améliorations.

Akifusa :

Exactement. Nous travaillons d'ailleurs pour qu'elles voient le jour.

Iwata :

Si je regarde le studio son Nintendo 3DS dont vous avez participé au développement Akifusa-san, il est difficile de voir en quoi il est différent de celui de la Nintendo DSi. Il y a cependant plusieurs différences, n'est-ce pas ?

Akifusa :

Oui. Tout d'abord, cette fois, nous avons axé ce projet sur l'utilisation de StreetPass, et si vous indiquez quel type de musique vous écoutez, vous pouvez changer de nom d'artistes et de chansons avec les autres utilisateurs.

Iwata :

Il suffit donc de l'enregistrer dans la sélection StreetPass de la Nintendo 3DS.

Akifusa :

C'est bien ça. Nous avons conçu cette fonction afin que vous puissiez déterminer si une personne avec laquelle vous êtes en contact StreetPass écoute la même chanson que vous ou les chansons à la mode dans votre entourage. C'était les défis que nous nous étions fixés et nous nous y sommes tenus.

Iwata :

C'est pour cette raison que vous voulez que les gens enregistrent des morceaux sur la sélection StreetPass, lorsque ceux-ci sont sur leur carte SD, et se promènent avec leur console Nintendo 3DS.

Akifusa :

Oui. Je pense également que les résultats seront bien différents par quartier. Les chansons à la mode quand vous vous déplacez à Shibuya ne sont peut-être pas les mêmes qu‘à Akihabara. Donc, pour ma part, je crois que j'irai visiter plusieurs quartiers pour entrer en contact StreetPass avec différentes personnes. En plus, et là, nous revenons à la console elle-même, vous pouvez écouter des fichiers mp3 sur la console Nintendo 3DS, alors qu'ils n'étaient pas compatibles avec la console Nintendo DSi. Nous y avons également intégré une fonction qui vous permet de reprendre l'écoute d'une chanson à l'endroit exact où vous vous étiez arrêté.

Iwata Asks
Iwata :

Parce que reprendre l'écoute de l'endroit où vous vous étiez arrêté est une fonction tout à fait classique des lecteurs mp3 normaux.

Akifusa :

Cette fonction est disponible cette fois. Nous avons également conçu une fonction qui vous permet d'enregistrer des données audio et de les sauvegarder sur la carte SD pour les utiliser plus tard.

Iwata :

Un peu comme un magnétophone, en fait ?

Akifusa :

Oui. Étant donné que vous les sauvegardez sur la carte SD, le nombre de sons que vous pouvez enregistrer a augmenté. Je pense que les personnes qui s'y connaissent en informatique pourront également s'en servir comme des fichiers son normaux.

Iwata :

À cet égard, ce logiciel audio est devenu bien plus polyvalent et les utilisateurs devraient pouvoir s'en servir plus souvent.

Akifusa :

Exactement. Comme vous l'avez dit, Iwata-san, cela ne se voit peut-être pas comme ça, mais nous avons beaucoup travaillé dessus. Je pense que le logiciel est beaucoup plus simple d'utilisation que celui de la Nintendo DSi. Nous avons également modifié l'affichage de la musique qui apparaît à l'écran supérieur, je serais heureux si les gens s'amusaient avec.